La réduction d’impôts en 2014

Le vendredi 16 mai dernier, le chef de gouvernement français, Manuel Valls a déclaré que de nouvelles mesures fiscales annoncées après les élections municipales seront bénéfiques pour 3 millions de français. Il a précisé sur Europe 1 que cela représentait une « baisse d’impôts de un milliard d’euros » et serait financé « en grande partie » grâce « à la lutte contre la fraude fiscale »,  malgré que Bercy n’ait pas encore communiqué les montants qu’il a collectés.

Contribuable et réduction d’impôts

contribuable-et-impots.jpg

Avec cette décision, les contribuables bénéficieront un certain nombre de réductions d’impôts en dehors des dispositifs touchant de près la résidence principale, l’emploi de salariés à domicile, l’investissement immobilier dans les Dom-Tom ou l’investissement dans le capital de PME. Le versement en capital d’une prestation compensatoire offre au contribuable une réduction d’impôt.
Sur les cotisations syndicales : Lorsque les cotisations syndicales payées par les salariés ou les retraités ne sont pas considérés en comme frais réels, bénéficient  un crédit d’impôts égale à 66% du montant des cotisations, prises dans la limite de 1% du revenu brut imposé en tant que traitements et salaires. La FCP, pour les contribuables investissant dans des fonds Communs de Placements dans l’Innovations (FCPI) jusqu’au 31 décembre 2016, gagneront une réduction d’impôt égale à 18% de l’investissement  qui ne dépasse pas les 24 000 euros pour un couple marié ou pacsé tandis que pour une personne  seule  jusqu’à 12 000 euros.

Comment réduire ses impôts ?

reduction-impots.jpg

A savoir, un contribuable ne doit pas détenir plus de 10% du capital du Fonds, ni plus de 25% des droits à bénéfices dans les sociétés qui figurent à l’actif du Fonds. Les dons et subventions aux associations, l’obtention d’une réduction d’impôts aux personnes physiques participant aux subventions des organismes dont leur objectifs ne visent pas l’intérêt général reste sous réserve de produire un reçu et sous certaines conditions, les fonds de proximité, les rentes de survie et épargne-handicap, les frais de scolarisation, l’hospitalisation et dépendance, la garde des enfants à l’extérieur, certains investissements forestier, locatifs touristiques, locatifs dans des résidences meublées,  dans les Sofica, dispositif Malraux.